La démocratie menacée? Résilience des institutions représentatives

Bernard Manin

Abstract


Les démocraties représentatives sont, de nos jours, confrontées à des transformations majeures apportées par les procès de globalisation, l’affirmation de nouvelles technologies de communication et par la diffusion d’un discrédit croissant du personnel politique. Ces transformations semblent affecter les mécanismes centraux de la démocratie représentative. Dès lors, on peut légitimement se demander si elles parviendront à y faire face. Mais il faut observer que les institutions représentatives ont montré jusqu’ici une remarquable résilience, soit une grande capacité d’adaptation  aux changements. Conséquente à quatre facteurs cruciaux, qui concernent l’idée de représentation, l’élection, l’indétermination partielle et l’incomplétude du dispositif représentatif. Les institutions représentatives ne relèvent pas de la géométrie politique ; elles procèdent plutôt d’une raison prudentielle : c’est là une autre source de leur adaptabilité et, du coup, de leur longévité.


Full Text

PDF


DOI: http://dx.doi.org/10.14276/1971-8357.468

Refback

  • Non ci sono refbacks, per ora.



Argomenti. Rivista di economia, cultura e ricerca sociale è una pubblicazione dell'Università di Urbino realizzata in collaborazione con la CNA delle Marche. Lo sviluppo e la manutenzione di questa installazione di OJS sono forniti da UniURB Open Journals, gestito dal Servizio Sistema Bibliotecario di Ateneo. E-ISSN 1971-8357 (Online). Registrazione presso il Tribunale di Urbino n. 4/2015.

 Licenza Creative CommonsSe non diversamente indicato, i contenuti di questa rivista sono pubblicati sotto licenza Creative Commons Attribuzione 4.0 Internazionale.